L’arbre de Thor

Villa Nellcote,Saint-Jean-cap-Ferrat, gildalliere, 2013.
Photo/Gilles Dallière/Francis Amiand/Villa Nellcote/Saint-Jean-cap-Ferrat

L’arbre de Thor protège la villa jusqu’au vertige. Il enveloppe l’espace. De lui émane une impression de force. Son élan vers le ciel invite à la verticalité et sa frondaison bruissante vient démentir le profond silence qui entoure son existence mystérieuse. Il me fascine aussi par sa longévité, jusqu’à quatre mille ans ! Combien de fois une vie d’homme ! Passeur de temps, l’arbre l’est aussi d’espace, tendu qu’il est entre ciel et terre. Il soutient le monde, comme le baobab d’Afrique ou le figuier des Indes équatoriales. Ses branches s’enracinent dans le ciel au dépens de son tronc. C’est là, la fine bordure entre la vie et la mort.

Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/voyage

L’arbre de Thor

Image

La villa Nellcote

Villa Nellcote, Villefranche sur mer, gildalliere, 2013
Photo/Gilles Dallière/Francis Amiand/Saint-Jean-cap-Ferrat

Le passé coule sur les balustres de la villa comme si le temps n’existait pas. Construite en 1899 sur les ruines d’une ancienne batterie militaire, avec ses grilles dignes de Versailles, sa façade ornée de colonnes ioniques en marbre, son escalier monumental et son jardin à la française qui descend jusqu’à la mer, Nellcote est un véritable palais. En 1971, les Stones quittent l’Angleterre pour échapper aux impôts. Keith Richards, sa femme Anita Pallenberg et leur fils Marlon investissent la villa à Saint-Jean-Cap-Ferrat et du matin au soir, avec Mick Jagger, Charlie Watts et Bill Wyman, les échos des guitares électriques, sur amplifiées, traversent la baie de Villefranche au point d’entraîner le départ précipité de toute la troupe vers une nouvelle terre d’exil. Dans l’intervalle, le groupe enregistrera un chef-d’œuvre, « Exil on Main Street », un double album gorgé du soleil et des fêtes de la Riviera.

Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/voyage

La villa Nellcote

Image

Froide comme l’albâtre

Nelcotte, Villefranche sur mer, gildalliere, 2013
Photo/Gilles Dallière/Villefranche sur mer/Villa Nelcotte

Le soleil méditerranéen accable la villa de sa lumière. La déesse se dresse, vivante, à cette heure de l’après-midi sous l’immense azur de l’escalier faisant sur la verrière une tache sombre. Elle s’étire, balançant son enfant sur ses épaules. Le plissé de sa toge glissant de ses larges hanches jusqu’au creux de son dos. Le poids de son marbre immaculé tire en arrière sa tête délicate et lui donne un air triomphant et paresseux. Elle sourit d’un blanc sourire comme si elle apercevait un miroir reflétant sa beauté, belle et froide comme l’albâtre.

Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/Inspiration, Clichés/interiors, Clichés/photos, Clichés/voyage

Froide comme l’albâtre

Image

La mer aspire à se remplir

Tempète, baie des Anges, Nice, gildalliere, 2019
Photo/Gilles Dalliere/Promenade des Anglais/Nice

Le vent balaye les galets et la mer aspire à se remplir. Ce n’est pas seulement une vaste étendue d’eau salée, c’est l’immensité, la profondeur, le mouvement, et quand elle devient boueuse, elle recèle la vie tout en étant menace de mort. Il y a l’absence, le ponton en est rouillé. Il écrit dans la déferlante les signes de sa faiblesse. Les nuages de craie survolent l’écume des vagues, avance aussi la brume. La pluie tombe plus drue, plus dure. La mer charrie la terre, les déchets et la houle se heurte à la jetée de la plage du Lido, se brisant en volutes d’un blanc immaculé qui jaillissent comme un geyser à travers les anfractuosités de ses fondations.

Clichés/photos, Clichés/voyage

La mer aspire à se remplir

Image

Il pleut

Pluie, promenade des Anglais, gildalliere, 2019
Photo/Gilles Dallière/Promenade des Anglais/Nice

Il pleut. Ce n’était que des gouttes qui rebondissaient sur l’ocre rouge du trottoir avec des éclatements semblables à de minuscules baudruches. Puis les gouttes se sont élargies, sortes de vastes feuilles couvrant le sol de leurs mains invasives. Elles en ont abstrait les hommes, leurs soucis. Il n’y a plus d’anatomies visibles, plus de souffle, plus de vie sur la Promenade des Anglais. Tout est devenu gris, lourd, couleur graphite, gonflé de liquide. Il pleut à verse. C’est tellement inattendu. Il pleut une suite de sons résonnant dans le vide, comme la peur ricochant sur les galets de la Baie des Anges. Et dans le reflet de cette faille, entre l’ombre des gloriettes et la lumière, je ne verrais pas le ciel bleu jusqu’à mon retour.

Clichés/architecture, Clichés/photos, Clichés/voyage

Il pleut

Image

Une passerelle sur le temps

Balustres, Parc Impérial, Nice, gildalliere, 2019
Photo/Gilles Dallière/Parc Impérial/Nice

La passerelle se met en scène. Elle devient actrice et spectatrice. Elle s’exhibe désormais dans toute sa théâtralité. D’un bout à l’autre, elle touche enfin au réel. Elle s’ouvre à la lumière, à l’immensité lumineuse du monde. Elle tend ses balustres durcis comme des membres vers le dehors, sur ce ciel d’azur que l’on peut tout à la fois concevoir comme la jouissance infinie à laquelle elle aspire par la clarté cruelle de son blanc immaculé.

Clichés/architecture, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/voyage

Une passerelle sur le temps

Image

L’ombre cède à la lumière

Jeanne d'Arc, Nice, gildalliere, 2019.
Photo/gilles Dallière/Jeanne d’Arc/Nice

La semaine sainte a démarré avec l’incendie de Notre-Dame de Paris. Elle se termine avec la haine terroriste qui tue plus de 300 personnes au Sri Lanka. Dans les courbes géométriques de l’église Jeanne d’Arc, je vous souhaite de très heureuses fêtes de Pâques. L’ombre cède à la lumière, le sommeil ruisselle de rêves, la nuit promet l’aurore des regards confiants, les rayons de tes bras entrouvrent le brouillard. La mer est dans les yeux du ciel, mais j’ai honte du monde dans lequel je vis. Aujourd’hui, le jour de la résurrection du Christ, le jour où tous les hommes réinventent les hommes et la nature, et leur patrie, nous devrions tous, toutes religions confondues, nous embrasser.

Clichés/architecture, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/voyage

L’ombre cède à la lumière

Image