Remerciement …

C’est au hasard d’un vernissage que je découvre le travail de production de cette femme qui crée en 2009 YMER&MALTA : une maison dédiée à la création de mobilier d’art qui renoue avec la tradition française de l’excellence. J’y admire les œuvres des designers tels que Benjamin Graindorge, Sylvain Rieu-Piquet, et Normal Studio. La mise en scène soigneusement élaborée évoque un monde idéalisé qui me fait dealer le reportage de son appartement pour « the december issue » de Maison Française. Nous étions en novembre. Un grand merci à Valérie Maltaverne qui me sélectionne au milieu des œuvres de Sebastiāo Salgado, Daniel Angeli, Malik Sidibe, Seidou Keita, Julien Drach, Hiroshi Sugimoto, Ojeikere, Vincent Munier et Sylvain Tesson. Ça fout du baume au cœur, surtout venant d’une femme si exigeante dans le monde du design et dont le studio de création est aujourd’hui reconnu par les plus grandes institutions internationales. Je vais reprendre ton mot de la fin du questionnaire de Carole Schmitz : «  la vita e bella ». #selection #loeildelaphotographie #caroleschmitz#valeriemaltaverne #ymeretmalta #remerciements@ymeretmalta

Clichés/citations, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

Remerciement …

Image

La force d’Hercule …

Hercule gaulois, marbre de Carrare, 1661-1662, Pierre Puget, détail, Musée du Louvre, Paris, gildalliere, été 2021,


Il n’a rien à cacher, il n’est coupable de rien, voilà son incroyable puissance. Et surtout il n’a pas peur, il n’a peur de personne, non parce qu’il serait d’une force si grande, mais parce qu’il ne pense pas le mal, il ne croit pas au mal, il annule le mal. Ni le Bouddha retiré dans le temple intérieur de son extase, ni l’ange qui pourfend l’erreur d’un éclat de ses lèvres, ni le faune allié à la mort qui exige la jouissance immédiate ne peuvent atteindre à cette force. #herculegaulois #musseedulouvreparis #sculpture #marbredecarrare#pierrepuget #muscle #nude #exibition #details#blackandwhitephotography @gillesdalliere @museelouvre

Clichés/adresses, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

La force d’Hercule …

Image

Sortilège …

Ce qui domine cette image c’est la douleur. Il est également question de la déchéance. Ce qui s’apparente à des fissures, des craquelures, semblent davantage une évocation de la mort. Je regarde cette image avec la passion de l’œil et du cœur mais aussi avec un éclat de glace. #expositionsparis #clair/obscur #sortilège #exibitionart@ateliermendil #blackandwhitephotography @gillesdalliere

Clichés/adresses, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

Sortilège …

Image

clair/obscur bis …

L’Atelier Mendil, 9 rue Francoeur 75018 Paris, clair/obscur, gildalliere, hiver 2023

L’idée est née autour d’un verre de vin blanc. Amina et Louis, les créateurs de l’Atelier Mendil 9 rue Francoeur, m’ont invité à m’accrocher aux murs de leur galerie et de leur savoir-faire engagé dans la recherche des techniques artisanales du patrimoine culturel marocain. Mais pas seulement. Sorti de leur patrimoine décoratif : linge de maison, art de la table et tapis, sans oublier « Labatut », une maroquinerie française élégante et éco-responsable, ils créés « Mestiers », une collection de plaids et d’accessoires tissés main en Italie, d’une qualité irréprochable. #clair/obscur #exposition #galerie #elegance #savoirfaire #artisanat#createur #blackandwhitephotography @gillesdalliere@ateliermendil

Clichés/adresses, Clichés/décoration, Clichés/design, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

clair/obscur bis …

Image

La rencontre de plusieurs mondes …

Je me suis inspiré de la rencontre des différents mondes. Ancien et nouveau. Est et Ouest. Plein et vide. Lumière et obscurité. Ces oppositions suscitent ma curiosité. Ce chemin m’a amené à créer la série « clair/obscur », qui n’a du sens que si elle est partagée. « Rémanence » est actuellement exposée à l’Atelier Mendil, 9 rue Francoeur, 75018, Paris. #exposition #clair/obscur #rémanence#blackandwhitephotography  @gillesdalliere @ateliermendil

Clichés/adresses, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/livres, Clichés/photos, Clichés/tendances

La rencontre de plusieurs mondes …

Image

Temps mort …

Christophe, portrait, Paris, gildalliere, hiver 2023

De retour à Paris, j’ai cadré ce torse comme une ligne verticale. De la tête minuscule, j’ai arraché les yeux qui m’intimidaient. Seules, les lèvres sont comme une ombre pleine, destinée à être une mémoire épaisse et silencieuse. Le corps est plein de creux et de bosses figées, doré par la lumière de sa peau, retenant des arabesques bleutées par endroits. Ses mains l’habillent, elles enveloppent son intimité, elles le dévisagent et s’incrustent dans mon image à mon insu. #pose #modelshoot #exhibition #streetphotography#blackandwhitephotography @gillesdalliere

Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

Temps mort …

Image

Une palette étudiée …

La palette de couleurs de Nadine Raffy, Villa Alfonsa, Le Dramont, gildalliere, automne 2022

À la Villa Alfonsa, à coup d’aplats de couleurs, de compositions constructives et de pièces de mobilier emblématiques, Nadine et Éric Raffy insufflent une indéniable contemporanéité à des décors faciles à vivre. Rien ne les inspire plus que la patine du temps, réinterprétée à travers des décors élégants mêlant mobilier vintage, des années 1940 à 1970, et des pièces de leur collection dans une palette de coloris étudiée. #villaalfonsa #ledramont #saintraphaele#architectedinterieur #couleurs #peintureacrylique#architecturephotography @gillesdalliere @ericraffy

Clichés/adresses, Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/design, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

Une palette étudiée …

Image

Le royaume de l’image …

Portrait trans genre Eric Raffy, Le Dramont, gildalliere, automne 2022

À la Villa Alfonsa, Éric Raffy peint. Il part du principe que l’image est la représentation mentale d’un produit, d’un parti, d’un être humain, je peux affirmer que l’image dominante est le plus souvent celle d’un trans plus que celle de la question transidentitaire. Le personnage devient l’objet d’une identification ou d’un rejet, d’une protection qui n’est rien moins que la nôtre. L’avènement du royaume de l’image est en partie responsable de la personnalisation : dans ces conditions, a-t-on le droit de s’étonner qu’un homosexuel efféminé représente les folles, un trans ultra maquillé un phénomène de foire ? #peintureacrylique #portrait #transgender @ericraffy#villaalfonsa #maisondhotesdecharme #frenchrivieralife#ledramont @gillesdalliere

Clichés/adresses, Clichés/architecture, Clichés/collection, Clichés/décoration, Clichés/design, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

Le royaume de l’image …

Image

Palmiers en folie …

Les palmiers d’Eric Raffy, Villa Alfonsa, Le Dramont, gildalliere, automne 2022

À la Villa Alfonsa, il y a de la couleur. Dans l’entrée, les ocres jaunes ont toutes sortes de nuances : paille, chamois, abricot, miel, fauve, bistre, mordoré, tout dépend de la lumière. Pendant qu’Éric peint ses palmiers en folie, Nadine associe le jaune au soleil et au vert de gris. #villaalfonsa#ledramont #ledramontplage #ledramontstraphael#maisondhotesdecharme #art #peintureacrylique #palmiers@ericraffy

Clichés/adresses, Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/design, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/interiors, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

Palmiers en folie …

Image

Le profane et le sacré …

Les épines de Philippe Beaudoin, Galerie Pook, Paris, gildalliere, automne 2022

Chez Marie-Paule Pellé, dans la vitrine de la galerie POOK, je touche des yeux la plus acérée des épines d’acacia des couronnes de Philippe Beaudoin. Un jeu d’amalgames, de superpositions, et de références imbriquées, conçu avec un grand sens de la spatialité. Les éléments de structure sont pleinement recouverts par d’abondantes parures qui évoquent les Mille et Une Nuits. Un sens aigu de la couleur ainsi que la préciosité des effets de tissus, mêlant les inspirations orientales et historiques en font une création d’une grande modernité. Jusqu’au 3 janvier, 15 rue du Pré aux Clercs, 75007 Paris #sculpture #art #couronnedepines#symbolesacré #ornementationtextile#ornementationbrutaliste #creationartisanale@baudoin_philippe @mariepaulepelle#blackandwhitephotography @gillesdalliere

Clichés/adresses, Clichés/collection, Clichés/design, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

Le profane et le sacré …

Image