L’ombre à la lumière

escalier 19OO, Paris, gildalliere, 2018-Modifier.jpg
Photo/Gilles Dallière

Les départs d’appuis ornés de volutes, d’arabesques et d’entrelacs végétaux fixent l’éclat de la ferronnerie dans une demi-obscurité. J’oppose l’ombre à la lumière, l’oblique à la perspective afin d’obtenir une image parsemée des éclats lumineux de la pierre, et du cristal des suspensions retenues par les courbes sculptées des fers forgés. La clarté d’un puit de lumière inonde le cœur de l’escalier de ses toniques bienfaits.

Clichés/interiors, Clichés/photos, Clichés/architecture

L’ombre à la lumière

Image

Un artifice révélateur

Patrick, gildalliere, 2018 3
Photo/Gilles Dallière

Patrick est énergéticien et magnétiseur. Je lui ai abandonné mes mots et j’ai cadré les siens dans mon viseur. Une fois composé, j’ai enlacé, fragmenté, flouté, mêlé ses dreadlocks. Elles se dérobent pour disparaître dans un geste et réapparaissent dans l’image. Elles deviennent mon artifice révélateur. À suivre @mainsmagik

Clichés/photos

Un artifice révélateur

Image

@mainsmagik

Patrick, gildalliere, 2018 2.
Photo/Gilles Dallière

Ses dreadlocks en mouvement constituent différentes manières de sublimer ou de défaire à l’envers nos errances. Son univers comporte aujourd’hui de multiples facettes, un voyage intime qui se définit comme art de la transition et du passage. Il est calme et quand tout à coup il s’agite, quand ses bracelets d’argent, d’épaisseurs variables, s’entrechoquent, quand il invoque ses esprits qui seront flattés de ses cris, il offre son amour dans le creux de ses mains magiques.

Clichés/photos

@mainsmagik

Image

Un chamane intuitif

Patrick, Paris, gildalliere, 2018
Photo/Gilles Dallière

Entre le bleu et le gris de ciel, ses mains sont un soleil. Il pousse l’azur de ses dreadlocks et dans ses paumes d’énergéticien il y a des sourires et de l’émotion. Quand il me tient dans sa gestuelle, il s’attaque à la dualité corps-esprit qui m’obsède. Il me réconcilie avec mon corps, il me remet sur le chemin de la véritable liberté intérieure. Alors, Il observe les pensées qui surgissent, les émotions, les perceptions, il les hurle, il en pleure et il en rit, attentif à ma propre respiration et cela est merveilleux car dans ce lâcher prise, bercé par ses mots, ses mains et le tintement de ses bracelets grigris, il chasse les nuages de tous mes maux.

patrick.fernandez2@free.fr

Clichés/adresses, Clichés/photos, Clichés/voyage

Un chamane intuitif

Image

À la lanterne

Lampadaire, Fès, gildalliere, 2014
Photo/Gilles Dallière

L’ombre de la lanterne et les courbes de fer forgé marquent le mur de poussière ocre jaune comme une tâche indélébile. Devant l’enceinte, les enfants découvrent le monde, mille gestes anodins et heureux de la certitude que la vie est là, pleine et lumineuse. La lumière est crue, le sujet est cadré dans l’image et le décor, l’esthétique prévaut sur mes sentiments

Clichés/architecture, Clichés/photos, Clichés/voyage

À la lanterne

Image

Pour une ombre

Rue, Fès, gildalliere, 2014
Photo/Gilles Dallière

J’ai fixé mon regard sur l’envers du décor. Sa face est flamboyante mais à son envers, l’artifice des fondations construites offre le revers de la médaille. Que reste-t-il lorsque les constructions fragiles sont mises à nu ? Il reste la revendication. Dans ce décor d’ombre et de lumière, dans cet horizon lointain, dans cette errance je crois qu’il est grand temps de changer d’air.

Clichés/architecture, Clichés/photos, Clichés/voyage

Pour une ombre

Image

La couleur éclaboussée

Mur, Fès, gildalliere, 2014
Photo/Gilles Dallière

Je vais rajouter un peu de vert dans ce monde tout en jaune. Les unes à côté des autres, en aplats, éclaboussées, les couleurs nous racontent des histoires. Pas des histoires de pouvoir d’achat mais des histoires de murs et là où il y a un mur, c’est le commencement de l’architecture. Ils nous font lire le monde. C’est un langage quasi abstrait. Ici, la densité de la lumière et la précision des détails ne sont plus que les ombres d’un passé marqué par la violence même de la vie. La violence du monde aujourd’hui.

Clichés/architecture, Clichés/photos, Clichés/voyage

La couleur éclaboussée

Image