Poésie inutile.

Voute céleste, gildalliere, Nice, 2019
Photo/Gilles Dallière/ Nice

Cher décor néoclassique, tu résistes encore, mais aujourd’hui la poésie est inutile. Avec le temps qui passe, pour seul titre de noblesse, tes effets tombent en ruine. Derrière ton âme gantée de blanc, tes doigts portent des traces de nicotine. Les architectes vont bientôt sévir. Ils opèrent à froid, ils décortiquent, ils désossent, ils trouvent des milliers de circonstances pour t’abattre. Ce sont de grands malades…

Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/design, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/voyage

Poésie inutile.

Image

La marquise.

Villa  Starzynski, Nice, promenade des Anglais, gildalliere, 2019.
Photo/Gilles Dallière/Nice

Voilà, les choses sont encore là, en représentation. La marquise de la villa Starzynski est là, dans le bleu du ciel, bordée d’un lambrequin à franges et à glands d’or, flanquée de maigres colonnes prises dans le mur. Elle protège tout ce qu’elle voit. Les couleurs sont cassées, le jour s’éteint, plus rien n’est à attendre, et j’attends quand même, je ne sais pas qui, je ne sais pas quoi ! Rien peut-être…

Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/design, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/voyage

La marquise

Image

Ombres portées.

Le musée Charles Nègre, Nice, gildalliere, 2019
Photo/Gilles Dallière/Musée de la photographie Charles Nègre/Nice

Quel bonheur de voir l’ombre de cet escalier épuiser le soleil. Le noir est découpé aux ciseaux, le blanc tracé dans l’épaisseur de l’air. Obliques, verticales, horizontales : tout est géométriquement pur. Un nuage derrière la vitre sale ? Tout s’efface. Les ombres s’éloignent après s’être admirées dans mes yeux. Quand à mes yeux, ils sont dans le bleu des rêves. Dedans, dehors. Partout.

Clichés/architecture, Clichés/expositions, Clichés/photos, Clichés/voyage

Ombres portées.

Image

De rien.

Réservé, grèce, Cythère, gildalliere, 2018
Photo/Gilles Dallière/Cythère/Grèce

C’est l’histoire de deux lits de repos sur une plage…
Pas si belle, la plage.
C’est l’histoire de deux cailloux, ils se prennent pour des galets, et ils gardent les lits de repos…
Quoi ! Dit le premier lit. Rien, répond l’autre.
Quoi encore ! Soupire le galet de droite, rien, murmure celui de gauche.
C’est une histoire de rien. Et justement, j’aimerais pouvoir ne rien faire. Rester allongé sous les tamaris, mais j’ai de la visite. Ma solitude revient me voir, et elle est plus belle que jamais. C’est fou ce qu’elle te ressemble.

Céramique, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/voyage

De rien.

Image

Le garde-corps.

superposition, kithyra, gildalliere, 2017
Photo/Gilles Dallière/Cythère/Grèce

Un moineau s’est posé sur le bord de la balustrade, m’a regardé avec une curiosité non dénuée de moquerie, se demandant ce qui pouvait tant m’occuper. Il s’est envolé quand il a compris qu’il ne s’agissait que de cadrer la rampe qui règne tout autour du bâtiment. Elle couronne le petit cube cycladique pour occuper le devant de la scène et son garde-corps s’incline comme pour lui rendre le salut.

Clichés/architecture, Clichés/design, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/voyage

Le garde-corps.

Image

La tête rase du ciment.

Rampe, Cythère, gildalliere, 2017
Photo/Gilles Dallière/Cythère/Grèce

Midi : les humains inhumains mangent des frites dans leurs terriers. Moi, J’enferme l’air dans une photo. Je suis au plus près des variations de la lumière. Le vent s’éloigne. Les herbes feignent l’immortalité. Trois arbres retiennent leur souffle. Tout ce que je vois de l’architecture est sans pesanteur, et dans mon cadrage, la tête rase du ciment de la rampe d’escalier devient vivante.

Clichés/architecture, Clichés/design, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/voyage

La tête rase du ciment.

Image

Apollon

Apollon, gildalliere, 2016
Photo/Gilles Dallière/Athènes

Le soleil est apparu sur la pierre froide. Il a posé sa main sur la sienne, et son glacé s’est réchauffé. L’Apollon de marbre blanc a fait ricocher la lumière du ciel sur ses muscles pour faire contrepoids à plusieurs kilos d’ombres. Alors ses yeux se sont ouverts, et son sourire a fait écho à mon regard.

Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

Apollon

Image