Mise en demeure…

La main courante du duc de Guise, Paris, gildalliere, automne 2022

Dans l’espace traditionnel d’un hôtel particulier, à l’entresol du XVIIIe siècle, sous des plafonds de stuc moulurés à l’ancienne, j’ai fait mon nid provisoire. Je me passe de la lumière naturelle, je construit une fiction, un rêve, un lieu mythique, un labyrinthe de fer forgé. À première vue, il n’y a rien à voir. À peine une main courante sur laquelle un éclairage frisant découpe un fil de lumière. #paris #hôteldeguise#escalier #styleinspiration #lightandshadow#blackandwhitephotography @gillesdalliere

Clichés/adresses, Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/Inspiration, Clichés/interiors, Clichés/photos, Clichés/tendances

Mise en demeure…

Image

Service …

L’entrée de service, 51 rue Raynouard, Auguste Perret, Paris, gildalliere, automne 2022

Je suis dans l’entrée de service. Elle donne vers la lumière. Le décor bascule. La situation se transforme. Un tableau vivant se met en place. Un moment sacré, ou tous les écrans les uns derrière les autres deviennent transparents, de sorte qu’on voit la clarté jusqu’au fond, et du coup, plus rien ne pèse. #paris #augusteperretarchitect #entréedeservice#transparence #gravuresurverre #porte#blackandwhitephotography @gillesdalliere

Clichés/adresses, Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/design, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

Service …

Image

Un bout de poésie…

Les rue du vieux Nice, gildalliere, été 2022

Nice est une ville où l’on se promène volontiers. Sur le « camin dei Anglès », comme dans les ruelles ombragées de la vieille ville, les hauteurs ou les quartiers où les touristes se gardent bien de s’aventurer, à petite foulée, à grandes enjambées, on flâne, on prend l’air, on dérive, ou l’on erre. La marche affûte le corps et l’esprit. De la majorité de ces quartiers il n’existe pas de carte postale. Ils sont pourtant le cœur de Nice. Celui où je recherche joliment quelques mirages un peu périmés, des bouts de poésie .

Clichés/adresses, Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

Un bout de poésie…

Image

De la polychromie des murs…

Le Vieux-Nice, gildalliere, été 2022

Dans la vieille ville polychrome, je rentre dans le vif de la couleur, rouge antique, ocre jaune, rose ancien, bleu fané ou vert de gris, toutes soulignées de trompe-l’œil, « a fresco », caractéristique d’une véritable communauté de culture à la fois alpine et méditerranéenne. Dans tout ce rouge « sarde », l’azur disparaît sous les bandeaux et les frises linéaires de style Néo-classique et Art-nouveau.

Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

De la polychromie des murs…

Image

À Marie-Antoinette…

Marie-Antoinette soutenue par la Religion, par Jean-Pierre Cortot, marbre, Chapelle expiatoire, gildalliere, Paris, Automne 2022

Au centre des hémicycles latéraux de la chapelle expiatoire, les groupes en ronde-bosse, exécutés en marbre blanc, reposent sur de hauts piédestaux aux faces avant plaquées de marbre noir. Pour Marie-Antoinette, soutenue par la Religion, et sculptée par Jean-Pierre Cortot, la lettre gravée est bouleversante de justesse et de délicatesse. Le testament spirituel de la reine prouve qu’il n’y a pas d’autre explication que sa profonde dimension chrétienne pour comprendre la sérénité qui se dégage de ces mots. Son attitude face à la mort tient à des raisons terrestres et célestes, liées autant à son statut d’archiduchesse et de reine qu’à sa foi.

Clichés/adresses, Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

À Marie-Antoinette…

Image

Enfin…

Ma photo « clair / obscur » Rémanence chez Gilles & Boissier

Je suis très heureux de retrouver une de mes photos dans cet appartement prestigieux. Très heureux de faire partie de la sélection des nouveaux artistes chez GILLES & BOISSIER, un des rendez-vous incontournables de la PARIS DESIGN WEEK. Vous me trouverez au milieu de la scénographie imaginée autour de la célèbre maison italienne FRETTE, et de leur nouvelle collection de meubles aux matières spectaculaires dans leur appartement boutique : 2 avenue Montaigne 75008 Paris. 

Clichés/adresses, Clichés/collection, Clichés/décoration, Clichés/design, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

Enfin…

Image

L’abandon…

Abandon, Hora, Kithira, Grèce, gildalliere, été 2022

En entrant dans la maison, j’entrais dans mon imaginaire, non pas comme si cet imaginaire m’appartenait ou était la source de mon identité, mais comme s’il y avait au centre de moi-même et de cette maison un lieu qui justement n’était pas moi, n’était personne et rien, était un tourbillon de possibles dans lequel les hypothèses allaient et venaient avec la saveur des friandises interdites.

Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

L’abandon…

Image

Le bar de tous les plaisirs…

Le bar d’Avlemonas, Kithira, Grèce, gildalliere, été 2022

Ce soir, dans ce petit bar, le bruit assourdissant et les lumières tournoyantes m’envahiront d’un sentiment d’irréalité. Cette fête deviendra un objet d’observation merveilleux, un grand kaléidoscope humain, entraîné par le même désir d’oublier, de se perdre. 

Clichés/adresses, Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

Le bar de tous les plaisirs…

Image

La carte postale…

La taverne Platanos, Milopotamos, Kithira, Grèce, gildalliere, été 2022

Je dois bien avouer que là, je suis malheureux. C’est une vraie carte postale, une œuvre d’art contemporain, pleine de couleurs qui servent à conforter tous les malentendus de la bourgeoisie. Et très vite, le bruit de la taverne vient briser ce cristal d’absence et apporte avec lui, la vulgarité, et la sueur.

Clichés/adresses, Clichés/décoration, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

La carte postale…

Image

Dans un clair obscur…

intérieur, Kato Hora, Kithira, Grèce, gildalliere, été 2022

L’ombre s’est figée sous l’immobilité du soleil au zénith, recueillie, pénétrable et accueillante comme une mère sans jugement. L’ombre rend spirituels les objets les plus banals. Le temps est ralenti et dehors, les fleurs blanches du Sophora du Japon tournent plus lentement dans l’air. L’ombre retient sa respiration, et les choses deviennent mesurables dans une balance qui n’est pas de ce monde.

Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/Inspiration, Clichés/interiors, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

Dans un clair obscur…

Image