Clichés/photos

Une perfection en noir et blanc

20130731-150055.jpg
Photo/richard Avedon, self portrait with Sophia Loren, NY 1966.

Nous avons eu une passionnante conversation autour de l’œuvre du photographe de mode et portraitiste américain Richard Avedon. Pour Harper’s Bazaar, Vogue, Life, il façonne son image. En 1974 la série de photo de son père rongé par le cancer bouleverse l’Amérique. En 1979,
Il se lance pendant six ans dans un projet qui lui permet de réaliser cent vingt-cinq portraits d’ouvriers, de chômeurs, de mineurs, de cow-boys du grand ouest américain. Ces grands formats « In The American West » choquent l’Amérique bien pensante mais certainement pas Tina Brown, qui brise un long tabou quand il devient l’unique photographe du New Yorker en 1992.
Une perfection en noir et blanc

http://www.richardavedon.com

Par défaut
Clichés/citations

Casta Diva

20130729-203336.jpg
Maria Callas

La maison est silencieuse. Je suis dans la chambre fraîche du premier étage, je viens de boire un verre de vin blanc, le vent c’est levé dans les ombres de la terrasse. Je mets le « Casta Diva » de la Norma de Bellini chanté par Maria Callas que j’aime tant, et ce soir, comme tous les soirs, mes lèvres articulent le bouleversant récitatif de la prêtresse
« Casta diva che inargenti
Queste sacre antiche piante
A noi volgi il bel sembiante
Senza nube e senza vel
Casta diva…
Tempra o diva
Tempra tu de’ cori ardenti
Tempra ancoralo zelo audace
Casta diva…
E senza vel. »
Je chante pour moi, en silence, le visage tourné vers la mer obscure.

Par défaut
Céramique

La mer est grise à Nice

20130729-002209.jpg

Soudain La mer est grise à Nice. Il y a de la houle au loin. Des dentelles d’écume. Quelques voiles qui s’agitent, comme des mains qui appellent au secours. Alors aime la vie, avec ses défauts, ses banalités, ses petitesses. Tu sais ce que je veux dire. Aime ta vie Maman, immense, flamboyante et unique. Nous t’aimons tous.

Par défaut
Clichés/photos

Bernadette Lafont

20130726-123449.jpg

Bernadette Lafont a retrouvée François Truffaut qui lui offre son premier rôle dans le court-métrage, « Les Mistons » en 1957. Claude Chabrol et « le beau Serge » vont l’accueillir. Elle nous étonne dans la « Maman et la Putain » en 1973 de Jean Eustache et devient l’une des égéries de la « Nouvelle Vague ». Elle a tournée 150 films et il faut voir où revoir absolument, « Paulette », le dernier qu’elle a fait avec Jérôme Enrico en janvier 2013.
Bravo Madame.

Par défaut
Clichés/citations, Clichés/photos

« The light »

inde
Photho/Gilles Dallière, Inde

Master : What is the light for you?
Disciple : For me by day (it is) the sun, by night, a lamp.
M : What is the light that perceives that light?
D : The eye.
M : What is the light that illumines the eye?
D : That light is the intellect.
M : What is the light that knows the intellect?
D : It is the « I ».
M : You are (therefore) the supreme light of (all) lights.
D : That truly am i.

Sri Ramanaya

Par défaut