clair/obscur … Un entre deux mondes …

clair/obscur, livre, gildalliere, Paris, automne 2022

Tu étais ma mère, la femme la plus belle du monde. Le 2 décembre 2019, je dispersais tes cendres à Nice. J’ai écrit un petit livre intitulé « clair/obscur », illustré de mes photos. C’est le livre du bonheur, le livre d’un homme seul, du premier fils, le livre des merveilles. Sur chaque page, tu liras mes sentiments, mon amour, mes regrets. Tu trouveras une maison au bord des larmes, des ailes pour que tu sois la reine des anges pour que tu me protèges toujours et toujours. Ce recueil est une suite de glissements rendant possible le fait d’être là et ailleurs. Cet entre-deux, c’est ton cadeau Maman, ce moment où l’âme est comme suspendue entre deux états. #livre #clairobscur #photography #blackandwhitephotography@gillesdalliere

Clichés/citations, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/livres, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

clair/obscur … Un entre deux mondes …

Image

clair/obscur … Crépuscule …

Série « clair/obscur » : Crépuscule, 140×85 cm, 90×55 cm, 52×32 cm, DartBLAY
@mariedarblayvitaldurand 
Que m’importe les étoiles, puisque j’ai devant moi la mort sertie d’émerveillements. Cette respiration lente et profonde, en accord avec la pulsion du monde, naît de ces heures à faire et à défaire l’ouvrage de ma vie. J’ai aboli dans mon cœur tous les doutes. J’appartiens à la violence du monde. Et comme Abel, je songe à ma fin, mais d’une manière si nouvelle que je ressens une chose animale et perçante qui me conduit à concevoir ma mort de manière parfaitement supportable. #exibition #venteprivee #exposition #clair/obscur @mariedarblayvitaldurand @gillesdalliere#lensculturediscoveries @lensculture

Clichés/architecture, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/livres, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

clair/obscur … Crépuscule …

Image

clair/obscur … Sortilège …

Série « clair/obscur » : Sortilège, 140×85 cm, 90×55 cm, 52×32 cm, DartBLAY
@mariedarblayvitaldurand 
Se débarrasser d’une ombre est facile, mais d’une tête coupée, c’est autre chose. Tu as cherché mon amour partout où il n’était pas. Tu pensais t’être libéré de moi, mais c’est impossible. Réfléchis, je t’ai enfermé, emmuré dans ta liberté. L’odeur des nervures de ton marbre m’apprenait à mourir. Tu as crevé la surface du réel et plongé au cœur du mystère pour atteindre une profondeur plus fraîche. Tes aisselles lâchent une odeur de fleurs mortes et de craie. Cela m’apprend que tu meurs. #exibition #venteprivee #exposition #clair/obscur @mariedarblayvitaldurand @gillesdalliere#lensculturediscoveries @lensculture

Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/livres, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

clair/obscur … Sortilège …

Image

clair/obscur … Chimère …

Série « clair/obscur » : Chimère, 140×85 cm, 90×55 cm, 52×32 cm, DartBLAY
@mariedarblayvitaldurand
Attente imprévue, me voilà plongé dans la forêt des hasards et l’entrelacs des destins inaccomplis. L’ombre me précipite sous un arbre pour y croiser l’être déterminant, pour l’éviter peut-être. L’autre me jette au yeux sa culture du peu, sa culture du fragile, de l’ineffable, et de l’allusif. C’est comme une gigantesque toile où les réalités s’entremêlent et se battent avec le désir et le souvenir, le remords et l’impatience, toutes ces forces qui raturent le paysage de ma mémoire. #exibition#venteprivee #exposition #clair/obscur @mariedarblayvitaldurand @gillesdalliere#lensculturediscoveries @lensculture

Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/livres, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

clair/obscur … Chimère …

Image

clair/obscur … Entraves …

Série « clair/obscur » : Entraves. 140×85 cm, 90×55 cm, 52×32 cm, DarBLAY.
@mariedarblayvitaldurand
J’aime les nuages plus que tout, je trouve qu’ils sont la plus belle chose de la nature. C’est l’heure chaude où l’herbier sauvage s’accroche, se tord, s’effiloche, s’offre un peu de repos, repart droit au ciel, se précipite, se cache à l’ombre des prisons dans toute la solitude du monde. La vie est très généreuse, quand on a tout perdu. J’ai parfois le sentiment d’avoir tout perdu, alors je pense qu’il reste le ciel, et surtout l’imaginaire. Et quand il ne reste plus que l’imaginaire, j’entre alors dans le jardin des délices. #exibition #venteprivee#exposition #clair/obscur @mariedarblayvitaldurand@gillesdalliere #lensculturediscoveries @lensculture

Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/livres, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

clair/obscur … Entraves …

Image

clair/obscur … Résurgence …

Série « clair/obscur » : Résurgence. 140x85cm, 90x55cm, 52x32cm, DartBLAY.
@mariedarblayvitaldurand 
Un jour j’ai fui la Méditerranée. Paris et son immense labyrinthe d’ombres et de miroirs est devenu ma planète, mon travail, ma vie. Je suis revenu au rivage, mais je n’ai pas retrouvé le paysage indéfiniment mystérieux de ma mère. Maman, je ne te voyais plus comme un horizon vierge, mais comme un miroitement désespéré. Reflets des Années folles, peinture écaillée, escalier de pierre qui s’enfonce dans l’eau, tu es entrée dans l’infini outre-noir aussi coloré que l’arc-en-ciel. #exhibition #venteprivee #exposition #clair/obscur @mariedarblayvitaldurand @gillesdalliere#lensculturediscoveries @lensculture

Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

clair/obscur … Résurgence …

Image

clair/obscur … Providence …

Série « clair/obscur » : Providence. 140x85cm, 90x55cm, 52x32cm, DartBLAY.
@mariedarblayvitaldurand 
L’extase artistique, je l’espère toujours comme un tremblement de terre. Wagner et Baselitz ont été mes guides. Je voulais être peintre, m’habiller d’extravagantes tenues mais aujourd’hui je suis en bleu marine, strict et rigide. Je souris, non parce que je me suis éloigné de mes rêves, mais parce que je ne les ai jamais abandonnés. Je me reproche amèrement de ne pas avoir trouvé le geste défini qui m’aurait inscrit dans la lignée des mystiques. Il y a dans l’ombre une subtilité qui semble valoriser les formes. Elle ajoute de la profondeur et de la beauté. #exibition #exposition#clair/obscur @mariedarblayvitaldurand @gillesdalliere#lensculturediscovery @lensculture

Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/livres, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

clair/obscur … Providence …

Image

clair/obscur … Signature …

J+5…signature du livre clair/obscur, entre 15h et 18h aujourd’hui 10 / 12 rue Jacob galerie David Ghezelbash, DarBLAY, @mariedarblayvitaldurand 
Signature : un temps infini s’écoule dans l’immobilité. Le jeune homme n’a pas bougé, son corps s’est ralenti, et ses mains pèsent un poids démesuré. Ses yeux ne cillent plus, et quelqu’un qui entrerait dans l’image serait effrayé par la fixité de son regard. Il est descendu dans les profondeurs du Street Art. Il s’y baigne comme un enfant, il sait que tant qu’il sera là, dans ce lac de signes et de lumière, il n’aura pas d’autre devoir que de maintenir le reflet du ciel dans la pureté de son pressentiment. #j+5 #exibition #expositionsparis #parisphoto#signature #galeriedavidghezelbash@mariedarblayvitaldurand @joelle.balaresquehd@gillesdalliere #lensculturediscovery @lensculture@anne_eveillard

Clichés/adresses, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

clair/obscur … Signature …

Image

clair/obscur… Rémanence…

Série « clair/obscur » : Rémanence. 140×85 cm et 90×55 cm du 8 au 13 novembre, galerie David Ghezelbash, DartBLAY, 12 rue Jacob, 75006 Paris. @mariedarblayvitaldurand 
Quelle tension interne de l’énergie fondamentale met en réseau des lieux éloignés ? Une chose que l’on appelle les courants, mais qui en vérité est le grand continuum du ciel et de la mer, et la pénétrabilité de la matière. Au large des déferlantes blanches et de ces aplats de papiers peints baroques, il ne se passe rien que le plissement de l’usure, et je me fonds dans cette volée de craquelures qui descend vers le ciel en tornades argentées. #exibition #expositionsparis#parisphoto #galeriedavidghezelbash@mariedarblayvitaldurand @joelle.balaresquehd @arirossner#nancywilsonpajic @gillesdalliere #lensculturediscovery@lensculture

Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/livres, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

clair/obscur… Rémanence…

Image

Économie de lumière…

Réflexion des palmiers dans l’eau de la piscine de la Villa Alfonsa, Le Dramont, gildalliere, automne 2022

Je suis un coloriste honteux, je m’abrite derrière le noir, la matière, le reflet, la transparence. Mon expérience de la couleur est protestante, et dans mes clairs-obscurs je puise une énergie nouvelle : économie de lumière. C’est de bon ton aujourd’hui. Alors mes palmiers luisent silencieusement dans l’ombre d’une piscine de béton.

Clichés/adresses, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

Économie de lumière…

Image