Variations…

Le philodendron en vitrine, Paris, gildalliere, automne 2022

La transparence me fascine et surtout la splendeur des végétaux et, plus particulièrement, celle des philodendrons. Elle produit l’impression presque géométrique qu’une sorte d’algorithme se dégage d’un chaos apparent. Je rejoins les philodendrons obsessionnellement peints par Sam Szafran que vous pouvez découvrir à l’Orangerie. Ils ne traduisent pas seulement un amour des plantes vertes, ils manifestent cette conviction simple et mystérieuse que toute esthétique véritable réalise ce miracle de conjuguer cohérence des formes et richesse de leurs variations. Mon philo est un peu pauvre, les siens lui ont rempli une vie. #philodendron #transparence #hommage #samszafran#museedelorangerieparis #blackandwhitephotography@gillesdalliere

Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

Variations…

Image

clair/obscur … Providence …

Série « clair/obscur » : Providence. 140x85cm, 90x55cm, 52x32cm, DartBLAY.
@mariedarblayvitaldurand 
L’extase artistique, je l’espère toujours comme un tremblement de terre. Wagner et Baselitz ont été mes guides. Je voulais être peintre, m’habiller d’extravagantes tenues mais aujourd’hui je suis en bleu marine, strict et rigide. Je souris, non parce que je me suis éloigné de mes rêves, mais parce que je ne les ai jamais abandonnés. Je me reproche amèrement de ne pas avoir trouvé le geste défini qui m’aurait inscrit dans la lignée des mystiques. Il y a dans l’ombre une subtilité qui semble valoriser les formes. Elle ajoute de la profondeur et de la beauté. #exibition #exposition#clair/obscur @mariedarblayvitaldurand @gillesdalliere#lensculturediscovery @lensculture

Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/livres, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

clair/obscur … Providence …

Image

clair/obscur … Vertige …


J+4 Série « clair/obscur » : Vertige. 140×85 cm, 90×55 cm, 52×32 cm, du 8 au 13 novembre, galerie David Ghezelbash, DartBLAY, 12 rue Jacob, 75006 Paris.
@mariedarblayvitaldurand 
J’ai mis toute mon imagination à immobiliser le temps, dans un geste de perfection architecturale exaltée. Et les géométries ont accepté de parler mais n’ont pas dit ce que je voulais leur faire dire. Le futur ne commence que lorsque le passé a volé en éclats. J’ai voulu renverser les valeurs existentielles de ces lignes, mais elles ont pris la parole, et il se trouve que les degrés conduisant d’un étage à un autre peuvent mener conjointement d’un état à un autre. #exibition#expositionsparis #parisphoto #galeriedavidghezelbash@mariedarblayvitaldurand @joelle.balaresquehd @arirossner#nancywilsonpajic @gillesdalliere #lensculturediscovery@lensculture

Clichés/adresses, Clichés/architecture, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

clair/obscur … Vertige …

Image

clair/obscur… Rémanence…

Série « clair/obscur » : Rémanence. 140×85 cm et 90×55 cm du 8 au 13 novembre, galerie David Ghezelbash, DartBLAY, 12 rue Jacob, 75006 Paris. @mariedarblayvitaldurand 
Quelle tension interne de l’énergie fondamentale met en réseau des lieux éloignés ? Une chose que l’on appelle les courants, mais qui en vérité est le grand continuum du ciel et de la mer, et la pénétrabilité de la matière. Au large des déferlantes blanches et de ces aplats de papiers peints baroques, il ne se passe rien que le plissement de l’usure, et je me fonds dans cette volée de craquelures qui descend vers le ciel en tornades argentées. #exibition #expositionsparis#parisphoto #galeriedavidghezelbash@mariedarblayvitaldurand @joelle.balaresquehd @arirossner#nancywilsonpajic @gillesdalliere #lensculturediscovery@lensculture

Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/livres, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

clair/obscur… Rémanence…

Image

clair/obscur…

Du 8 au 13 novembre Marie DartBLAY présente trois photographes qui se nourrissent à leur façon d’une ambivalence permanente et fascinante, intrinsèque, entre leur capacité de témoigner, d’enregistrer fidèlement, et la possibilité de s’exprimer, de manifester des états d’âme, nécessité et urgence à la fois intimes et collectives. Car le point commun dans tout ça c’est qu’une photographie, plus elle vous en dit, moins vous en savez. #exibition #expositionsparis ##parisphoto #galeriedavidghezelbash@mariedarblayvitaldurand @joelle.balaresquehd @arirossner#nancywilsonpajic @gillesdalliere

Clichés/adresses, Clichés/expositions, Clichés/photos, Clichés/tendances

clair/obscur…

Image

SOS…

La Promenade sous la pluie, Nice, gildalliere, été 2022

La main, elle trace un trait SOS. La main dit le cœur, elle trahit l’émotion qui la porte. Choses vues, instants d’existence, cette image dit : je suis là, je me souviens. Du temps est caché dedans. Non pas un temps abstrait, théorique, idéal, mais du temps vécu. Elle est là, enfouie au fond du ciel. La réveiller est l’affaire du spectateur. Il faut savoir regarder, frotter sa lampe d’Aladin

Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

SOS…

Image

Au vent mauvais…

La chaise de Sab, Nice, gildalliere, été 2022

Quel philosophe disait : « La création c’est le passage du cercle au carré » ? De la courbe que l’on trouve dans la nature à l’angle droit que seul l’esprit humain a conçu, il y aurait ainsi deux réels, l’organique et l’organisé, le naturel et le culturel, et l’une des missions de l’art, peut-être sa grande utopie, serait de les réunir et de les confronter. 

Clichés/design, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

Au vent mauvais…

Image

À Marie-Antoinette…

Marie-Antoinette soutenue par la Religion, par Jean-Pierre Cortot, marbre, Chapelle expiatoire, gildalliere, Paris, Automne 2022

Au centre des hémicycles latéraux de la chapelle expiatoire, les groupes en ronde-bosse, exécutés en marbre blanc, reposent sur de hauts piédestaux aux faces avant plaquées de marbre noir. Pour Marie-Antoinette, soutenue par la Religion, et sculptée par Jean-Pierre Cortot, la lettre gravée est bouleversante de justesse et de délicatesse. Le testament spirituel de la reine prouve qu’il n’y a pas d’autre explication que sa profonde dimension chrétienne pour comprendre la sérénité qui se dégage de ces mots. Son attitude face à la mort tient à des raisons terrestres et célestes, liées autant à son statut d’archiduchesse et de reine qu’à sa foi.

Clichés/adresses, Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

À Marie-Antoinette…

Image

Le refuge…

Air de battage, Pitsinades, Kithira, Grèce, gildalliere, été 2022

Je dois entrer dans le cercle infranchissable où il n’y a que du verre brisé, avec deux cartons que je transporte devant et derrière moi. Je passe la barrière de tessons. Et le danger de tomber dans ces morceaux coupants m’enchante terriblement. Je suis proche de l’œil du système, et je n’ai plus qu’à franchir une zone terreuse et indéterminée, où les rats courent en tout sens. Le trou est là, comme un œil éteint.

Clichés/architecture, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

Le refuge…

Image

Enfin…

Ma photo « clair / obscur » Rémanence chez Gilles & Boissier

Je suis très heureux de retrouver une de mes photos dans cet appartement prestigieux. Très heureux de faire partie de la sélection des nouveaux artistes chez GILLES & BOISSIER, un des rendez-vous incontournables de la PARIS DESIGN WEEK. Vous me trouverez au milieu de la scénographie imaginée autour de la célèbre maison italienne FRETTE, et de leur nouvelle collection de meubles aux matières spectaculaires dans leur appartement boutique : 2 avenue Montaigne 75008 Paris. 

Clichés/adresses, Clichés/collection, Clichés/décoration, Clichés/design, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

Enfin…

Image