L’astre architecte

Nazaré, portugal, gildallière, 2007
Photo/Gilles Dallière

Dès qu’il s’efface derrière l’horizon, l’astre devient architecte. Il construit la masse opaque des nuages nacrés de reflets roses qui se détache à contre jour sur le récif accidenté. Ensuite il se transforme en peintre. Il barbouille de lumière les formes auxquelles il était accroché. Sous l’effet de la pesanteur, dans ce bouillonnement confus, les diaprures blondes se dénouent en sinuosités nonchalantes. En suivant les lignes noires, on voit la masse s’enlever dans un égrènement de nuages. La lumière borde ces reliefs d’un vigoureux ourlet. Seul l’horizon terne et plat s’efface dans l’océan et les profondes constructions du soir s’évaporent.

Clichés/photos, Clichés/voyage

L’astre architecte

Image

6 réflexions sur “L’astre architecte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s