Au fil d’une vie

encriers chinois, Birmanie, gildalliere, 2006
Photo/Gilles Dallière

Il faut savoir regarder les choses en face, j’ai hérité de la passion des objets. Je ne sais toujours pas de qui je tiens cette passion, en tout cas ni de maman, ni de papa. Comprenez moi bien, je tombe amoureux des objets et j’ai une dévorante ivresse pour la céramique. Elle est là depuis toujours comme une référence esthétique qui me donne un sentiment de tranquillité. J’aime ses formes, sa matière, ses couleurs. Les gens ne savent plus voir ni entendre et il faut apprendre à regarder. Apprendre à regarder c’est apprendre à trouver. Dans chaque biscuit découvert il y a une histoire, un message, l’objet doit trouver sa place et même si je suis pour l’ordre je suis aussi ouvert à l’imprévu. C’est une histoire d’amour, la plus belle et parfois je la quitte et j’aime en faire don à qui me laisse à penser qu’ils les aimeraient tout autant que moi.

Céramique, Clichés/design, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/voyage

au fil d’une vie

Image

LA LUMIÈRE EN APESANTEUR

Le silence règne encore quand le cristal rencontre la lumière. « Folia » créée par Noé Duchaufour-Lawrance invite à ouvrir les yeux sur plus de 400 ans de savoir faire à la manufacture de Saint-Louis. Les vingt-cinq objets de la collection font vaciller la taille et mettent en valeur l’éclat du cristal. Au bout de la nuit, après deux ans de travail, l’indomptable collection associée au bois balance son rai de lumière comme une armure d’ombres portées pour mieux protéger sa fragilité. Il faut le regarder l’orgueilleux cristal si puissant à inspirer les artistes pour faire rêver un futur que j’espère encore passionnant. Lampes à poser, lampadaire, bout de canapé, carafes, flûte à champagne, verre à vin, verre à eau, bougeoirs et miroir vacillent dans un souffle aux formes résolument nouvelles.

saint-louis.com
contact@neonata.fr

Clichés/collection, Clichés/design

LA LUMIÈRE EN APESANTEUR

Image
Clichés/design

En verre et contre tout


Photos/Iitalia

Qui n’a pas un vase de la célèbre collection d’Alvar Aalto pour Iitalia ?
Créé en 1936, le voilà détrôné par Ronan et Erwann Bouroulec. La marque finlandaise présentait à Maison & Objet « Ruutu », une collection en verre soufflé née de la collaboration entre Iitalia et les frères Bouroulec. Dix vases disponibles en cinq tailles et sept couleurs. Délicate, c’est la superposition des transparences qui en fait un véritable atout décoratif. Entre 99 et 289 € chaque vase demande le travail de sept artisans verriers pendant 24 heures. A nous d’avoir le génie de composer cette précieuse palette de couleurs pastel et là les fleurs n’auront pas le dernier mot.

https://www.iittala.com

Par défaut
Clichés/tendances

Une éternelle jeunesse

IrisApfel-1
Dans un monde qui fétichise la jeunesse, Iris Apfel est devenue une idole unique, inspirant les jeunes créateurs grâce à son style et elle aura 93 ans en août. Me voilà bien peu élégant, mais il faut bien reconnaître que son discours n’a pas pris une ride, ni ses lunettes XXL, ni ses tuniques époustouflantes, ni ses accumulations de bijoux. Audacieuse, excentrique, elle assiste à toutes les Fashion-Weeks. Elle voyage dans le monde entier, chine sur tous les marchés aux puces. Elle porte le multiculturalisme sur elle, tellement tendance aujourd’hui. Ralph Lauren et Dries Van Noten là courtisent, il y a un an Iris Apfel créait une ligne de maquillage, elle sort cette année une collection de bijoux et sa deuxième gamme de sacs à main.
Elle reste incontestablement l’icône du New York branché et il en faudrait des milliers comme elle pour s’amuser de la mode et cesser de déifier des marques et des logos, ce serait plus fun, non?

Par défaut

IMG_0412
Alain Bordier expose à Paris sa collection d’art de l’Himâlaya.
Pour préserver ces objets religieux, il crée une fondation et un musée en Suisse.
Les objets ont été acquis en dehors du Tibet.
Gilles Béguin, le commissaire de l’exposition, donne au public parisien, l’occasion de voir tous ces symboles de pureté qui ont éveillés d’innombrables esprits auxquels cette exposition rend hommage.
Buddha est né en Inde au Ve siècle avant notre ère. Ce n’est que sept cent ans après sa mort que la représentation de son corps est apparue. Auparavant, l’empreinte de ses pieds suffisait pour le prier.
Namasté.

Exposition du 14 mars au 21 juillet
Il vous reste 21 jours

Fondation Pierre Bergé
Yves Saint Laurent
3 rue Léonce Reynaud
75016 Paris

http://www.fondation-pb-ysl.net

Clichés/expositions

Art sacré du Tibet

Image