Une architecture assumée

Centre Pompidou Metz, escaliers de secours, gildalliere, 2019
Photo/Gilles Dallière

L’architecte a construit une fenêtre. À travers l’ouverture, une forêt de tuyaux soudés les uns aux autres dessine des horizons de cristal qui, en réalité, nous permettent de voir le ciel et les galaxies. À l’horizon la ville de Metz s’invite, divisée par les obliques d’un escalier de secours qui déséquilibre délicatement la scène et laisse entendre que dans la vie, tout ne peut pas être en équilibre parfait. Le sentiment de gigantisme est renforcé lorsque l’œil aperçoit les gaines de circulation d’air qui apparaissent comme un écho lointain à l’architecture de Renzo Piano et Richard Rogers à Paris. Je cadre ce jeu de reflets absolus, immobiles et silencieux. Les lignes architecturées de la canopée de Shigeru Ban couvrent les soupirs inquiets du vent dans une composition mystérieuse tout en géométrie cosmique.

Clichés/architecture, Clichés/expositions, Clichés/interiors

Une architecture assumée

Image

Le passage

Mosaiques musée Cernuschi,gildalliere, 2017
Photo/Gilles Dallière

Les portes, les seuils, les couloirs, les passages sont parfois dessinés comme si de rien n’était, comme si passer d’un lieu à l’autre était un événement insensé. En passant par là, en marchant sur ce pavement de mosaïque aux motifs grecs et aux lignes étonnamment modernes on rejoint la lumière… L’extase aussi, peut-être.

Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/design, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

Le passage

Image

Au plaisir des dieux

agios georgios, cythère, gildalliere, 2018-Modifier.jpg
Photo/Gilles Dallière

À l’ombre des trois églises d’Agios Georgios, l’imagination ne s’invente pas. On titille du doigt la terre des dieux. On mesure la beauté du monde. La lumière du soleil qui décline vibre sur le plat-bord longitudinal de l’architecture byzantine. L’éclat formidable du blanc déchire le bleu du ciel et la plaine résonne de douceur et de liberté. À convoquer la perfection, le divin se déploie là, somptueusement vivant.

Clichés/architecture, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/voyage

Au plaisir des dieux

Image

Ce contenter du monde

Diakofti, Grèce, gildalliere, 2018
Photo/Gilles Dallière

J’ai largué les amarres de la démesure et dans ce monde irréel, je me contente du réel. Les choses sont là, offertes dans le soleil. L’azur du ciel confond les eaux turquoises. L’horizon s’efface dans la traîné des nuages. L’équipage du bateau accosté prend pied sur l’île du soleil. Ils se tiennent dans l’éclat d’Hélios et tout est beau dans ce qui se dévoile. Ici la lumière est un lieu et j’en oublie le retour.

Clichés/photos, Clichés/voyage

Ce contenter du monde.

Image

◊La roue d’infortune

La roue de la fortune, gildalliere-Modifier.jpg
Photo/Gilles Dalliere

Aller au gré de ma curiosité, curieux de l’air oxygéné, curieux du vent qui souffle, curieux de la mer qui monte, curieux de la lumière du soleil, curieux de passer à travers le flou des rayons de cette roue d’infortune, saisir dans la chaleur estivale méditerranéenne l’ambulant Mamadou pris au piège du champ de bataille des plages de la baie des Anges.

Clichés/photos, Clichés/voyage

La roue d’infortune

Image

UN ORDRE DE RIGUEUR

L'alignement de la plage du Rulh-Modifier.jpg

Photo/Gilles Dalliere

Sur la baie des Anges, tôt le matin, l’alignement de la plage du Ruhl est impeccable. Une affaire de famille riche de professionnalisme, de passion et d’une personnalité au tempérament iodé qui fête bientôt 100 ans de vagues bien trempées.

ruhl-plage.com

Clichés/photos, Clichés/voyage

Un ordre de rigueur

Image

UN SONGE GREC

Un songe grec, Kérylos, gildalliere, 2017-Modifier.jpg

Photo/Gilles Dalliere

Un songe grec. Le toit-terrasse de la Villa Kérylos strie d’un rouge antique l’azur du ciel de la baie des fourmis. L’imaginaire hirondelle de mer y revient chaque été.

Villa Kérylos

Impasse Gustave-Eiffel

06310 Beaulieu-sur-mer

http://www.monuments-nationaux.fr

Clichés/photos

Un songe grec

Image