L’outremer …

détail de la chambre de madame Reinach, villa Kérylos, Beaulieu-sur-Mer, été 2022

J’admire les murs traités comme des étoffes, les draperies figées dans le marbre mais gardant un dessin mouvementé, la rigueur d’une colonne dorique. La Villa Kérylos se reflète dans la mode, et la mode se réinvente dans les personnages peints sur les murs de la chambre de Charlotte Reinach dédiée à Héraldique, épouse de Zeus, déesse du mariage et de la féminité. #villakerylos#beaulieusurmer #architecturephotography #styleantique#grecstyle #bedroomdecor @gillesdalliere@villakerylosofficiel @destination_beaulieusurmer

Clichés/adresses, Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/design, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

L’outremer …

Image

De l’ombre à la lumière …

Perspective de l’escalier du 51 rue Raynouard, Paris, gildalliere, automne 2022

L’escalier n’est pas lié à une époque, une tendance, une mode, il est hors du temps. Les tons sourds et terreux des murs contribuent à l’atmosphère générale. La lumière est plus douce, comme filtrée. Au 51 rue Raynouard, j’ai besoin de celle-ci comme de l’ombre, et non seulement j’ai besoin des deux, mais je dois leur faire permuter leur rôle. Je dois faire que l’ombre devienne réalité et que la lumière devienne absence. #stairdesign #escalierbeton#architecturephotography #rueraynouardparis16 #perspective#vertigo #augusteperret #blackandwhitephotography@gillesdalliere

Clichés/adresses, Clichés/architecture, Clichés/design, Clichés/Inspiration, Clichés/interiors, Clichés/photos, Clichés/tendances

De l’ombre à la lumière …

Image

Le chercheur de silence …

51 rue Raynouard, Paris, gildalliere, automne 2022

51 rue Raynouard, sur la colline de Passy, cet immeuble en béton armé a été construit par Auguste Perret et ses frères en 1932. L’architecte place dès l’entrée l’idée que le vide se fait lumière. Exclu ce qui brille, à la ligne pure Perret fait ressortir les veines de la matière. Le plein et le vide échangent des correspondances inédites. À la cacophonie des styles, il trace son histoire au bord d’un monde enseveli dont il redessine les contours à la lisière du réel et de l’idéal. #augusteperret #rueraynouardparis16#architecturephotography #entrancehall #entrancedecor#entrancedesign #blackandwhitephotography @gillesdalliere

Clichés/adresses, Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/design, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

Le chercheur de silence …

Image

L’insondable …

L’escalier du 51 rue Raynouard, Auguste Perret, Paris, gildalliere, automne 2022

Encore et toujours l’escalier. Il abrite un mythe particulièrement riche. Les architectes en ont imaginé, construit ou représenté sous toutes les latitudes. Une construction dont la symétrie semble faite pour m’attirer à monter. Même vertige introspectif avec cette rampe qui s’étire d’un angle à l’autre. Les volées de marches me lâchent à l’endroit même où elles me prennent. Seule une vue plongeante donne une idée du lieu où je suis. Merci monsieur Perret. #paris #escalier #architecturephotography#augusteperretarchitect #blackandwhitephotography@gillesdalliere

Clichés/adresses, Clichés/architecture, Clichés/design, Clichés/Inspiration, Clichés/interiors, Clichés/photos, Clichés/tendances

L’insondable …

Image

Service …

L’entrée de service, 51 rue Raynouard, Auguste Perret, Paris, gildalliere, automne 2022

Je suis dans l’entrée de service. Elle donne vers la lumière. Le décor bascule. La situation se transforme. Un tableau vivant se met en place. Un moment sacré, ou tous les écrans les uns derrière les autres deviennent transparents, de sorte qu’on voit la clarté jusqu’au fond, et du coup, plus rien ne pèse. #paris #augusteperretarchitect #entréedeservice#transparence #gravuresurverre #porte#blackandwhitephotography @gillesdalliere

Clichés/adresses, Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/design, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

Service …

Image

Au vent mauvais…

La chaise de Sab, Nice, gildalliere, été 2022

Quel philosophe disait : « La création c’est le passage du cercle au carré » ? De la courbe que l’on trouve dans la nature à l’angle droit que seul l’esprit humain a conçu, il y aurait ainsi deux réels, l’organique et l’organisé, le naturel et le culturel, et l’une des missions de l’art, peut-être sa grande utopie, serait de les réunir et de les confronter. 

Clichés/design, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

Au vent mauvais…

Image

Enfin…

Ma photo « clair / obscur » Rémanence chez Gilles & Boissier

Je suis très heureux de retrouver une de mes photos dans cet appartement prestigieux. Très heureux de faire partie de la sélection des nouveaux artistes chez GILLES & BOISSIER, un des rendez-vous incontournables de la PARIS DESIGN WEEK. Vous me trouverez au milieu de la scénographie imaginée autour de la célèbre maison italienne FRETTE, et de leur nouvelle collection de meubles aux matières spectaculaires dans leur appartement boutique : 2 avenue Montaigne 75008 Paris. 

Clichés/adresses, Clichés/collection, Clichés/décoration, Clichés/design, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

Enfin…

Image

Une bande-son de palmettes…

Les palmettes d’une maison, Pitsinades, Kithira, Grèce, gildalliere, été 2022

Le décor est devenu une philosophie, depuis que le monde a perdu de son étrangeté, depuis que les forêts et les océans sont répertoriés, l’absence d’inconnu oblige à se construire un décor. Chacun, dans une illusion de moi, peut le configurer à son image. Des toiles peintes et des Himalaya de stuc s’offrent au désir et, enfermé dans ces ersatz comme dans un palanquin d’or, on peut traverser la vie et le monde, lesquels ont perdu toute saveur. Un décor pour se cacher le vide du sens, ou une porte pour retrouver le sens, qui n’a jamais été perdu. Et c’est vrai, ici il n’y a plus qu’un ciel et une bande-son de palmettes.

Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/design, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

Une bande-son de palmettes…

Image

Imperfections…

Les géométries d’Avlémonas, Kithira, Grèce, gildalliere, été 2022

Comment s’éloigner de la perfection ?
De tous les arts du dessin pratiqués et perfectionnés par les Grecs, il ne reste plus que des lignes d’architectures immaculées, nées de l’utile. Elles se sont bien détachées des ordres dorique, ionique et corinthien, au point de les faire disparaître à mes yeux pour ne me présenter que des formes pures et immatérielles.

Clichés/architecture, Clichés/design, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

Imperfections…

Image

Clair-obscur…

Le plafond Art déco des salons de la Villa Igiea, Palerme, Sicile, gildalliere, été 2008

Je vis dans le clair-obscur de la conscience, sans jamais me trouver en accord avec ce que je suis. Les meilleurs d’entre nous abritent la vanité de quelque chose, et il y a une erreur d’angle dont j’ignore la valeur. Il m’arrive parfois, par certaines portes, d’apercevoir ce qui n’est peut-être que décor, mais là je suis subjugué par le style Art-déco, et je lève les yeux au ciel. Autour de moi le monde entier est confus, comme des voix perdues dans le labyrinthe des salons de la Villa Igiea.

Clichés/adresses, Clichés/architecture, Clichés/décoration, Clichés/design, Clichés/Inspiration, Clichés/interiors, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

Clair-obscur…

Image