clair/obscur … Transmission …

Magnifique soirée de vernissage, un monde fou est venu à la galerie David Ghezelbash DartBlay. Un grand merci à @mariedarblayvitaldurand. Pour cette série « clair/obscur » la fiction du noir et blanc accentue le caractère énigmatique des images. On les regarde comme si la couleur n’avait jamais existé. Blanc de glace ou blanc de feu, noir de velours carbonisé, gris cendré, les photos qui sont délibérément neutres, sont animées par une sorte de combustion latente ou déclarée. Elles suggèrent que les êtres ou les objets saisis ne seront jamais plus tout à fait les mêmes. Et depuis 2 jours je ne suis plus tout à fait le même. A voir jusqu’au dimanche 13 novembre 10 rue Jacob. #exibition#expositionsparis #parisphoto #photosaintgermain#galeriedavidghezelbash @mariedarblayvitaldurand@joelle.balaresquehd @arirossner #nancywilsonpajic@gillesdalliere #lensculturediscovery @lensculture

Céramique, Clichés/adresses, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

clair/obscur… Transmission…

Image

clair/obscur … Musique de Chambre …

Série « clair/obscur » : Musique de chambre. 140×85 cm et 90×55 cm, du 8 au 13 novembre, galerie David Ghezelbash, DartBLAY, 12 rue Jacob, 75006 Paris.
@mariedarblayvitaldurand 
Je suis couché sur le dos, je regarde la noirceur des plafonds, l’étendue crasse de la tapisserie, le rien de plâtre étal, et je refuse de les peupler d’ombres. On regarde assez peu les murs quand ils sont sans ouvrages, ils sont comme l’inconscient d’un lieu, des surfaces libres, une page à écrire, un devenir sans exigence, un grand théâtre d’âmes qui me semble achevé à l’image du triangle de Nathanaëlle Herbelin qui pénètre en profondeur les salissures laissées par les ancêtres. #exibition #expositionparis #parisphoto#galeriedavidghezelbash @mariedarblayvitaldurand@joelle.balaresquehd @arirossner #nancywilsonpajic@gillesdalliere #lensculturediscovery @lensculture

Clichés/adresses, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/livres, Clichés/photos, Clichés/tendances

clair/obscur … Musique de Chambre …

Image

clair/obscur… Rémanence…

Série « clair/obscur » : Rémanence. 140×85 cm et 90×55 cm du 8 au 13 novembre, galerie David Ghezelbash, DartBLAY, 12 rue Jacob, 75006 Paris. @mariedarblayvitaldurand 
Quelle tension interne de l’énergie fondamentale met en réseau des lieux éloignés ? Une chose que l’on appelle les courants, mais qui en vérité est le grand continuum du ciel et de la mer, et la pénétrabilité de la matière. Au large des déferlantes blanches et de ces aplats de papiers peints baroques, il ne se passe rien que le plissement de l’usure, et je me fonds dans cette volée de craquelures qui descend vers le ciel en tornades argentées. #exibition #expositionsparis#parisphoto #galeriedavidghezelbash@mariedarblayvitaldurand @joelle.balaresquehd @arirossner#nancywilsonpajic @gillesdalliere #lensculturediscovery@lensculture

Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/livres, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

clair/obscur… Rémanence…

Image

Autoportrait N°2…

Auto-portrait N°5, Paris, Leica, gildalliere, automne 2022

« Un portrait ne vaut que par ce que le photographe entend y mettre ». – Richard Avedon – Qu’en est-il d’un autoportrait ?
Il faut en tout cas s’effacer pour que les contours intérieurs de la physionomie émergent du silence. À ce moment-là, pendant un instant fugace, le visage reflète tout ce qu’il souhaite devenir et tout ce qu’il regrette de n’être plus. #exposition. Exposition du 8 au 13 novembre, 10 rue Jacob, 75006 Paris, galerie David Ghezelbash @mariedarblayvitaldurand . #dartblay #exibition #expositionparis #expositionphotography#galeriedavidghezelbash @mariedarblayvitaldurand@joelle.balaresquehd @arirossner #nancywilsonpajic@gillesdalliere

Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

Autoportrait N°2…

Image

clair/obscur…Envolée…

Série « clair/obscur » : Envolée. 140×85 cm et 90x55cm du 8 au 13 novembre, galerie David Ghezelbash, DartBLAY, 12 rue Jacob, 75006, Paris 
@mariedarblayvitaldurand 
Dans ce monde devenu tout à coup immobile, j’ai vu l’essence de la beauté. Elle est là, devant moi, fragile. Dans le noir, elle éclabousse ses blancs. J’aime cette impersonnelle composition, cette absence d’humanité, elle me repose de ma sentimentalité et de mes angoisses. La contempler ainsi, dans sa nudité, assouvit un désir de sacré qui, dans le même temps, se révèle inextinguible. Je me sens protégé par ce non-lieu, ce non-espace, ce non-temps d’un escalier habité par un non-individu. #exibition #expositionparis #parisphoto#galeriedavidghezelbash @mariedarblayvitaldurand@joelle.balaresquehd @arirossner #nancywilsonpajic@gillesdalliere #lensculturediscovery @lenscullture

Clichés/adresses, Clichés/architecture, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

clair/obscur…Envolée…

Image

Autoportrait n°1…

Auto-portrait, Paris, le 12 octobre, gildalliere, automne 2022

Autoportrait pour « clair/obscur » : un exercice bien difficile. On est à la fois auteur et metteur en scène de l’action. Vêtu de bleu marine, j’arpente mon appartement, je cadre, je règle, je pose, j’ai l’air préoccupé. Je fais basculer le décor, la situation se transforme, le visage se met en place. Je suis silencieux, concentré. Je cherche la lumière du clair qui va découper l’obscur, le brillant qui va scarifier le mât, le dur zébrer le mou. Exposition du 8 au 13 novembre @mariedarblayvitaldurand 10 rue Jacob. #dartblay #exibition#expositionsparis #parisphoto #galeriedavidghezelbash@mariedarblayvitaldurand @joelle.balaresquehd @arirossner#nancywilsonpajic @gillesdalliere

Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

Autoportrait n°1…

Image

clair/obscur…

Du 8 au 13 novembre Marie DartBLAY présente trois photographes qui se nourrissent à leur façon d’une ambivalence permanente et fascinante, intrinsèque, entre leur capacité de témoigner, d’enregistrer fidèlement, et la possibilité de s’exprimer, de manifester des états d’âme, nécessité et urgence à la fois intimes et collectives. Car le point commun dans tout ça c’est qu’une photographie, plus elle vous en dit, moins vous en savez. #exibition #expositionsparis ##parisphoto #galeriedavidghezelbash@mariedarblayvitaldurand @joelle.balaresquehd @arirossner#nancywilsonpajic @gillesdalliere

Clichés/adresses, Clichés/expositions, Clichés/photos, Clichés/tendances

clair/obscur…

Image

clair/obscur…Orages…

Série « clair/obscur » : Orages. 140×85 cm et 90×55 cm du 8 au 13 novembre, galerie David Ghezelbash, 12 rue Jacob, 75006, Paris, DartBLAY@mariedarblayvitaldurand 
Tumultueux silence. On ne voit que la masse immense qui frappe sur la grève, mais à la vérité il y a dans la mer autant de mouvement que dans les nuages, et le rythme spectral est plein de contre-chants et de dissonances. Ce que je vois surtout, ce sont ces cumulonimbus qui d’un coup ouvrent une brèche dans la répétition des flux. Et c’est cela que je finis par célébrer. Tous les miroirs fracassés me ressemblent, ma vie est une fête de lumière, et cette lumière me tue, aveugle illuminé. #exibition #expositionparis #parisphoto#galeriedavidghezelbash @mariedarblayvitaldurand@joelle.balaresquehd @arirossner #nancywilsonpajic@gillesdalliere #lensculturediscovery @lensculture

Clichés/adresses, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

clair/obscur…Orages…

Image

L’intime est au coeur des images…

Rien ne permet de rapprocher les œuvres de Nancy Wilson-Pajic et d’Ari Rossner de mes photographies si ce n’est une poétique de l’espace. C’est le choix de DartBLAY. L’intime est au cœur des images de Nancy, la grâce du geste donne une tonalité envoûtante aux clichés d’Ari, quand j’entame une forme d’errance qui me conduit vers des milieux clos, une photographie en noir et blanc , austère et grave. Un immense merci @mariedarblayvitaldurand de m’avoir repéré et d’organiser cet événement à la galerie David Ghezelbash, du 8 au 13 novembre, 12 rue Jacob. Dans cette aventure, j’ai surtout eu la chance de recroiser la route de Joëlle Balaresque Heriard Dubreuil il y a plus d’un an. Sans elle, cette série « clair/obscur » n’existerait pas.

Clichés/adresses, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

L’intime est au coeur des images…

Image

Économie de lumière…

Réflexion des palmiers dans l’eau de la piscine de la Villa Alfonsa, Le Dramont, gildalliere, automne 2022

Je suis un coloriste honteux, je m’abrite derrière le noir, la matière, le reflet, la transparence. Mon expérience de la couleur est protestante, et dans mes clairs-obscurs je puise une énergie nouvelle : économie de lumière. C’est de bon ton aujourd’hui. Alors mes palmiers luisent silencieusement dans l’ombre d’une piscine de béton.

Clichés/adresses, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

Économie de lumière…

Image