La lumière de l’ombre…

Les cloches d’Agia Moni, Kithira, Grèce, gildalliere, été 2022

Dieu n’est connaissable que quand nous abandonnons toute volonté de se l’approprier par une image, quand nous acceptons d’être son image, d’être sa représentation, quand nous devenons son vase et qu’il le remplit des larmes du temps. L’encens parfumé emplit le monastère, comme une louange adressée à Dieu. La combustion d’encens est signe de culte et d’expiation. Et l’agréable sentiment créé par l’odeur dans tout l’espace du temple, signifie le remplissage de nos cœurs par la joie divine. On ne sent pas une odeur, on n’analyse pas une odeur, on est emporté par elle, on est porté par elle, on devient soi-même une chose sans corps, un désir sans poids, une disparition bénie. 

Clichés/architecture, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

la lumière de l’ombre…

Image

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s