Réclusion à volonté…

Minaret, médina, Fès, Maroc, gildalliere, 2020
Photo/Gilles Dallière/Fès/Médina

D’où vient-il que la déchirure exerce un tel attrait à mes yeux ?
Peut-être est-ce parce qu’elle exacerbe ce lien mélancolique, quasi ontologique, qui m’attache à la présence d’une absence, insaisissable, toujours déjà passé, en train de disparaître. À Fès, sitôt qu’on y pénètre, on est surpris par la vie pullulante qui monte et qui descend sans trêve, dans ces profondes rues étroites. Ville inquiète, inquiétante dont le mystère accroche, mais ne la fait pas toujours aimer.

Clichés/architecture, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

Réclusion à volonté…

Image

Une réflexion sur “Réclusion à volonté…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s