2012-04-04 à 13-42-04
Photo/Richard Alcock/Stylisme/Gilles Dallière
Hommage au plasticien Jacques Villeglé
De gauche à droite : papiers peints « Saba », floqué, Sahco. « Bananier », Bousac chez Pierre Frey. « Nureyev », Zoffany chez Sanderson. « Silvergate », Farrow & Ball. « The Cranes, métallisé, Signature Prints chez Jules & Jim. « Irrésistible », chez Casamance. « Aldwych », Cole & Son au fil des couleurs. « Chameleon », holographique, Osborne & Little. « Canonbury Flock », métallisé et floqué, Cole & Son chez au Fil des Couleurs. Banquette « Sushi Sofa II » en caoutchouc, feutre et textile, création Fernando et Humberto Campana, Galerie Perimeter.

Clichés/tendances

Iconoclaste

Image
Céramique, Clichés/décoration

Un campus universitaire haut en couleur


Photos/Wison Tungthunya
À l’université de Bangkok, le SAC (Student Activity Center) est le chantier le plus ambitieux du groupe d’architecture Supermachine Studio. Un programme complexe au sein même du campus universitaire, 22OOm2 tout en longueur qu’il leur a fallu restaurer entièrement. Les 90m de façade ont été entièrement recouverts d’une nouvelle toiture en bardage de cèdre. La lumière est filtrée par des lucarnes et d’immenses ouvertures toutes en couleur. Collé à la structure, un bâtiment de 16 m de haut abrite la nouvelle salle de sport. Cet ancien dortoir très abîmé par les inondations de 2011, est complètement désossé. On y installe un studio de photos, des salles de musique, un club de danse, Une salle de réunion et tout une série de petits espaces de repos, pièces phares du projet architectural. Dès l’entrée, c’est le jaune qui donne le ton. La composition chromatique donne à l’espace une énergie incroyablement positive, une vraie profusion de teintes vives aux motifs graphiques qui restructurent le vide. Une explosion de couleurs qui n’est faite que pour rendre les étudiants joyeux.
http://www.supermachine.wordpress.com

Par défaut
Clichés/tendances

Easy chic le galon

ISPAHAN2
Pour ceux qui n’aiment pas l’art minimal, Casamance sort une collection de passementeries audacieuses et modernes prénommées Ispahan. Un jeu de galons très original sous toutes les coutures. La passementerie est de plus en plus présente chez les éditeurs de tissu, une tendance inspirée d’un néo-classique revisité, à suivre de très près. Un accessoire essentiel, easy chic qui célèbre avec éclat la couleur pour enflammer votre intérieur. Qu’il soit flashy, acidulé, pop, arty où simplement en harmonie, c’est la tendance de ce début d’année.

http://www.casamance.com

Par défaut
Clichés/tendances

So Wax


Je suis de très bonne humeur aujourd’hui. Alors comme j’ai déjà publié deux « Clichés », sur le wax je me suis dit allez jamais deux sans trois ? Alors je m’exécute. Le but n’est pas d’occidentaliser le wax mais de le démocratiser, pour le choix des motifs, le wax offre une infinité de possibilités telles qu’il peut alterner entre formes géométriques de toutes sortes et dessins plus ou moins figuratifs, souvent inspirés par la nature. Quand le wax devient branché, on le trouve par touches sur des accessoires, des bijoux, des sacs, et c’est cela qui me plaît. Les créateurs de mode utilisent de plus en plus le wax pour des modèles destinés à une clientèle occidentale. Malgré des tentatives de production locale, l’Afrique est dépassée par la demande et ne peut lutter face à l’efficacité des producteurs européens, principalement hollandais, qui fournissent désormais tout le continent en tissus. La principale société, Vlisco Group, est basée à Helmond depuis 1846 et distribue quatre marques – Vlisco, Woodin, Uniwax et GTP – qu’on retrouve sur les marchés d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale comme dans les grandes métropoles telles que New-York, Paris et Londres. Alors gardons la wax attitude.
http://www.vlisco.com

Par défaut
Clichés/tendances

« Tragédie »

tragedie-428x284
Tragédie, une chorégraphie d’Olivier Dubois qui visitera bientôt Québec et Montréal, est menacée de censure dans la région Pays de la Loire par une candidate du Front National aux municipales de La Roche-sur-Yon. Le spectacle serait «indécent» à cause de la nudité intégrale de ses danseurs. Ça n’avance pas beaucoup, la nudité n’est pas une agression, elle est une valeur artistique à ce ballet.Les politiques n’ont pas autre chose à faire ?

Par défaut
Clichés/photos, Clichés/voyage

Salvador de Bahia
Photo/Gilles Dallière, Salvador de Bahia, Brésil
« Il y a le trou noir de la salle, l’invisible spectateur, et sur la scène la cathédrale du drame, le cercle de lumière et cette voix. Derrière les piliers, dans l’ombre, on devine des présences inquiétantes… Je grelotte, je m’accroche à un éclat de bois sur le sol, une petite marque rouge, je m’hypnotise. Je respire lentement, N’aie pas peur, Henri, c’est du théâtre, c’est l’enfant qui a peur de toi. Voilà, nous y sommes, il faut tout ce début pour être plus juste, à ma place. Maintenant il ne me reste qu’à être généreux, jouer, jubiler, que ce soit dans la joie ou la souffrance. »
Bernard Giraudeau, « Cher amour ».

« On ne pouvait pas s’entendre »

Citation

Capture d’écran 2014-02-21 à 18.24.55
Enfin, le Carreau du Temple ouvre ses portes le 25 avril. « Corps sous toutes ses coutures », est le thème de cette année à travers le sport, la mode, le théâtre, la musique, la danse, le design, les arts vivants. Le Carreau du Temple se veut être une pépinière de projets, un incubateur de nouvelles formes venant s’enrichir des propositions d’artistes partenaires, de structures culturelles associées ou de salons en devenir, avec un intérêt fort pour les enjeux internationaux. Il repose sur une économie mixte publique/privée inédite à ce niveau dans la capitale. La restructuration et la rénovation du Carreau du Temple ont été menées, sur la base d’une conduite d’opérations assurées par la Direction du Patrimoine et de l’Architecture de la Mairie de Paris, à partir d’une maîtrise d’œuvre confiée au studio Milou Architecture. Le parti pris propose de révéler la structure métallique épurée de la halle sur un fond monochrome et lumineux en bois de chêne. 6500 m2 au coeur du 3ème arrondissement qui va faire chaud au corps et à l’esprit.
http://www.carreaudutemple.eu

Clichés/tendances

« corps sous toutes ses coutures »

Image