L’extase…

Ballet national de Marseille, (La)Horde, Théâtre de la Ville, danse, gildalliere, printemps 2022

Nue encore de plaisir, Tu m’envahis d’une douceur d’équinoxe. J’aime toucher ton cœur où se divise avec tes seins notre mélancolie du vide. Et quand tu déplies tes jambes jusqu’aux étoiles, dans le noir, ton goût de silex m’asphyxie. 

Clichés/voyage, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/Inspiration

l’extase…

Image

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s