Fashion victime…

Le Tibre de Pierre Bourdict, fashion-week, Dior, Jardin des Tuilleries, Paris, gildalliere, automne 2021

Dior aurait-il empaqueté le grand bassin octogonal du jardin des Tuileries ? Nous sommes en pleine Fashion week et mardi 28 septembre à 14h30 le marbre « Le Tibre », sculpture de Pierre Bourdict s’est retrouvé backstage au défilé des collections de prêt-à-porter femmes « printemps/été 2022 ». Et oui déjà. À l’intérieur du cube blanc, beaucoup de noir et beaucoup de couleurs. L’imaginaire de cette collection se nourrit de curiosité et de désirs. Maria Grazia Chiuri explore la longue période où Marc Bohan était le directeur artistique de la maison. Mais dans le noir, pas de bassin octogonal. Il s’était faufilé sous le podium ludique, pop et hypnotique qui rendait hommage à l’œuvre d’Anna Paparatti, figure emblématique de l’art italien des années 60. 

Clichés/architecture, Clichés/collection, Clichés/design, Clichés/expositions, Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances

Fashion victime…

Image

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s