Le caviste

Altan, Paris, gildalliere, 2018
Photo/Gilles Dallière

Il pose devant toute la tribu de figures cruelles rigoureusement cernées d’un trait maîtrisé du peintre Gérard Drouillet. Ça claque sec dans ce tableau en beige, en gris, en noir et blanc. D’un geste sûr, le pinceau grave sa gamme de symboles, sertis, de spirales et de cercles. Pour ce portrait, les mots sont à manipuler avec précaution. Lui qui aime les vampires, les aliens, les spectres, les têtes de mort et surtout le coté obscur de la force, il pose devant la toile remplie à ras bord d’énigmes fracassantes et ça lui va bien. Mais avant tout derrière ce regard vert tendre enfantin et sa tignasse noire structurée, c’est le petit prince de la bibine. Il a le sens du vin, le goût de la dégustation et de la sélection. Et dans sa cave fromagère du 1e arrondissement l’ange-démon, vous vide une bouteille pour la remplir de mystères.

Clichés/photos

Le caviste

Image

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s