Le passage du temps

Figuier, Grèce, gildalliere, 2018
Photo/Gilles Dallière

Ce jeudi matin, 18 octobre 2018, la lumière était belle, pâle, comme effacée. Les allées du MAD qui rendent hommage à Gio Ponti sont presque vides. Comme le dit si bien Olivier Gabet, directeur du musée des Arts décoratifs, « Cette exposition vient à son heure pour rendre à César ce qui lui appartient et à Ponti la place qui lui revient dans l’histoire de l’architecture, du design et des arts décoratifs… Il est ici chez lui ». Ce samedi matin, je me balance sur l’automne de ma vie. Je ne suis plus tout neuf mais je ne suis pas si vieux et surtout je suis libre de faire ce que je veux. Le moindre geste de cette journée sera un souvenir futur. Hier est parti pour toujours, demain ne viendra peut-être jamais, seul aujourd’hui m’appartient. Les feuilles mortes prennent l’or, le pourpre et le violet de ma vie. Le jour de mon anniversaire, Je ne la mesure pas par le nombre de ses respirations mais par le nombre des moments qui m’ont coupé le souffle.

Clichés/photos, Clichés/voyage

Le passage du temps

Image

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s