La femme sans ombre…

La dame de compagnie, Yangoon, Birmanie, Myanmar, gildalliere, 2005

Aunty Tay n’a plus d’ombre. J’ai été frappé par son élégance, ses cheveux noirs de jais noués en un chignon, elle était d’une incroyable beauté et le sourire était son charisme. Ses yeux se remplissent derrière ses paupières de froissements d’ailes, comme dans une volière. Entre celle qui part et celui qui revient, je m’éternise serrant sous l’ombre de mes cils ; l’invisible. Mes yeux se ferment sur les pagodes d’or, les courbes du fleuve Irrawaddy, la méditation, et la junte militaire l’emporte comme un aveugle illuminé. 

Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

La femme sans ombre…

Image

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s