Un chemin de sel et d’embruns…

Randonnée autour du cap Dramont, gildalliere, 2020


Sur le massif de l’Estérel, les oxydes rocheux dispersent ça et là des rougeurs tourmentées qui surplombent la mer. Après avoir longé les plages de la Rade d’Agay, face à l’île d’Or, je marche à mi-chemin entre le bleu du ciel et le rouge des rudes pierres qui étalent leurs éclaboussures vermeilles. Le sentier s’enfonce dans l’ombre mouvementée des pins maritimes et des chênes-lièges. Il longe la côte au plus près jusqu’à la pointe du Dramont. Un itinéraire chargé d’histoires, de sel et d’embruns.

Clichés/Inspiration, Clichés/photos, Clichés/tendances, Clichés/voyage

Un chemin de sel et d’embruns…

Image

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s