La lumière irréelle

Cour Kishangarh, Jodhpur, Inde, gildalliere, 2004
Photo/Gilles Dallière

Tout est silencieux, un air relativement frais arrive de la cour par la porte rouge laissée grande ouverte, et c’est à peine si, de temps à autre, une légère brise fait frissonner le linge étendu. Les couleurs se font immobiles, il y a un vaste silence, un silence qui est une façon d’exprimer une pudeur singulière, une pudeur à l’égard du fait même d’exister devant cette lumière irréelle.

Clichés/photos, Clichés/voyage

La lumière irréelle

Image

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s