CORPS ET ÂME

Sylvie Guillem

Au théâtre des Champs-Elysées, hier soir, Sylvie Guillem, bras tendus en formation en V vers le bas, les mains relevées sur les côtés, la jambe d’appui ébauchant une génuflexion, le pied de derrière pointé et appuyé sur la cheville de terre, a exécuté l’ultime révérence de sa carrière de danseuse étoile. Je peux vous dire que l’émotion, au deuxième rang de l’orchestre, était partagée. A cinquante ans vous lancez votre dernier défi chorégraphique avec Akram Khan, Russel Maliphant, William Forsythe et Mats Ek. Votre corps s’est tendu avec une force étonnante, jusqu’à sublimer les meurtrissures de 39 ans d’une carrière rebelle qui a ébloui le monde de la danse contemporaine. 39 ans de travail, de souffrance, d’effort jusqu’à parvenir hier soir à la perfection d’un saut, d’une arabesque ou d’un jeté de bras. C’était la fête au théâtre des Champs-Elysées et j’ai eu une chance incroyable de pouvoir applaudir ce que vous nous avez donné : le meilleur de vous. « Life in Progress » madame.

Clichés/tendances

Corps et âme

Image

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s