Clichés/photos

Full body

cimetière Milan Gilles Dalliere
Photo/Gilles Dallière, Milan 2006

« Il Monumentale di Milano » est un des lieux les plus extraordinaire de cette ville. J’aime les cimetières parce que l’on finit toujours par mourir. Les cimetières sont pour moi des jardins. Je les ai vu fleuris de la nostalgie, qui, d’ailleurs, sont peut-être déjà les jardins de la nostalgie pour notre existence elle-même ; l’existence que, lentement, tout doucement, nous cherchons à couvrir de fleurs et que parfois nous couvrons de cailloux, jusqu’a ce qu’on puisse la reconnaître dans le désert le plus silencieux, ou que parfois aussi nous couvrons de statues en pleurs, faites par des sculpteurs, juste pour accompagner nos rêves dans le vide.

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s