Clichés/photos, Clichés/voyage

Le temps passe

2008-05-13 à 20-31-46
Photo/Gilles Dallière, Essaouira.
Le temps passe, mais l’âme de Mogador ne change pas. Érigée sous le protectorat français, l’horloge d’Essaouira est devenue un point de rendez-vous, bien plus qu’un moyen d’avoir la bonne heure. Aujourd’hui, pour ses 100 ans, on la redécouvre parée d’un crépis flambant neuf, repeinte, ravalée, rénovée. Au pays du soleil couchant, où depuis plusieurs siècles l’appel à la prière rythme les journées, rappelant à qui veut que le jour se lève, avance, décline et se couche inexorablement, L’horloge d’Essaouira, dont la tour n’est pas sans rappeler celles des minarets de la médina, vient de faire peau neuve. Située dans l’alignement de la porte Bab Sbaâ, surplombant la place Chefchaouni et ses caoutchoucs encore vivaces, la revoici comme neuve, dans l’encadrement des remparts, entièrement re-liftée, ses rambardes de bois peintes en bleu franc. Immuable repère et point de rendez-vous de la médina, son cadran est enfin remonté, et elle sonne les heures. Cette jolie tour carrée vient enfin de prendre tout sons sens, et Essaouira lui devait bien ça.

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s