Clichés/expositions

Voir et être vu : Repérage des lieux, J-3

Voir et être vu : Repérage des lieux, J-3

Le monde apparaît, mais il n'est pas là, Milan, Italie, 2005, gildallière - copie
Photo/Gilles Dallière, Milan, 2005

Au bout de la nuit, sous la pluie, le silence me trouble. Je suis en reportage, l’appartement est bien là. Il faut franchir les portes closes, gagner la confiance des gardiens du temple, se faire accepter dans leur intimité ; une longue mise à l’épreuve imposée à l’étranger que je suis. Milan en hiver est si puissante à inspirer les artistes pour faire rêver le monde, tout à coup reine de la mode puis solitaire, reine du design puis repliée, presque maussade dans la brume irréelle d’une pollution dévorante. Sa fierté, sa capacité de vous refuser puis de vous accepter, de vous faire languir, douter et parfois, enfin, de vous aimer.

La galerie des photographes
56 rue de la Rochefoucauld
75009 Paris

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s