Clichés/expositions, Clichés/photos

Le jeu de Paume en « black et blanc »

En me promenant au jardin des Tuileries, cet après-midi, j’ai vu une exposition majeure au Jeu de Paume, où l’artiste noire américaine Lorna Simpson s’interroge sur l’identité, le sexe, la race, et la condition sociale.


Ses images captent une pause, une occasion particulière, un moment ritualisé. Elle met en scène certaines parties de corps cadrés avec des textes. Un corps noir figé dans la blancheur d’un vêtement abstrait. L’image tourne court incomplète, comme l’abstraction d’une autre abstraction. Elle reste surtout sensuelle.
« Waterbearer », la porteuse d’eau avant le lever du soleil.
« Elle le vit disparaître près de la rivière
Ils lui demandèrent de raconter ce qui s’était passé
Mais ce fut seulement pour faire fi de sa mémoire ».

De la photo au film « noir », jusqu’au 1er septembre 2013
http://www.jeudepaume.org

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s